Pourquoi il devient plus difficile d’ouvrir un compte bancaire d’entreprise ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il devient plus difficile d’ouvrir un compte bancaire d’entreprise. Voici les principales raisons :

  • Réglementations plus strictes : les banques sont soumises à un examen réglementaire et à des exigences de conformité accrus pour prévenir le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et d’autres activités illicites. Cela a conduit à des processus de diligence plus longues et à des exigences de connaissance de votre client (KYC) plus strictes. Les banques doivent rassembler une documentation complète et effectuer des vérifications approfondies des antécédents des titulaires potentiels de comptes d’entreprise, ce qui peut prolonger le processus d’ouverture de compte.
  • Aversion au risque : à la suite des crises financières et des scandales, les banques sont devenues plus averses au risque. Ils sont prudents quant aux entreprises qu’ils desservent afin d’atténuer tout risque juridique, de réputation ou financier potentiel. Par conséquent, ils peuvent adopter des critères plus stricts pour accepter de nouvelles demandes de compte d’entreprise, en particulier pour les industries à haut risque ou les entreprises ayant un historique d’exploitation limité.
  • Coûts de mise en conformité : La conformité aux nouvelles exigences réglementaires implique des coûts importants pour les banques. Pour compenser ces dépenses, certaines banques peuvent augmenter leurs frais ou imposer des exigences de dépôt minimum plus élevées pour les comptes d’entreprise. Cela peut créer des obstacles financiers pour les petites entreprises ou les entreprises nouvellement créées qui tentent d’ouvrir un compte.
  • Initiatives mondiales de transparence fiscale : les efforts internationaux pour lutter contre l’évasion fiscale et promouvoir la transparence fiscale, tels que la norme commune de déclaration (CRS) et l’échange automatique d’informations (AEoI), ont accru les obligations de déclaration des banques. Ils sont désormais tenus de recueillir des informations plus détaillées sur la résidence fiscale des titulaires de compte et de les déclarer aux autorités fiscales. Cette charge administrative supplémentaire peut rendre les banques plus prudentes lorsqu’elles acceptent de nouveaux clients.
  • Limites technologiques : bien que les services bancaires numériques se soient améliorés au fil du temps, certains aspects du processus d’ouverture de compte peuvent encore nécessiter une vérification et un examen manuels. Les banques peuvent ne pas disposer de systèmes entièrement automatisés pour gérer efficacement le volume croissant de demandes de comptes d’entreprise, ce qui entraîne des retards et des difficultés.
 
Comment Forsythe peut-il m’aider à faciliter le processus d’ouverture d’un compte pour mon entreprise ?

Forsythe est en affaires depuis plus de 20 ans. Durant cette période, nous avons pu observer l’évolution des règles bancaires et législatives. Forsythe traite des nouvelles demandes de clients à chaque semaine et est donc en contact hebdomadaire avec les banques et leurs employés.

Cela nous permet donc de comprendre le processus de chaque banque et sur quelle base elle acceptera, ou non, d’ouvrir un compte pour une entreprise.

Par conséquent, lorsqu’un client vient à nous, il nous est possible, dans un premier temps, et ayant connaissance des règles internes des banques, de prédire relativement précisément dans quelle banque les chances de succès sont meilleures qu’une autre.

Lorsque l’on aura identifié la ou les banques les plus susceptibles d’ouvrir un compte, et connaissant leurs règles, il sera important de fournir à la banque ce qu’elle souhaite obtenir en termes de documents et d’informations, et surtout de s’assurer que tout ce qu’elle souhaite obtenir sera fourni de manière simple et claire.

En effet, les banques aiment les situations claires et transparentes. Si les activités de la société ne sont pas claires ou s’il existe des doutes ou des questions sur la société souhaitant ouvrir un compte ou ses administrateurs, actionnaires et/ou bénéficiaires effectifs, la banque refusera d’ouvrir le compte (généralement sans raison) plutôt que de poser  des questions supplémentaires ou demander de documents supplémentaires.

Il est également important de savoir que la majorité des banques ont, de fait, délégué leur conformité à Google ou à d’autres moteurs de recherche. Par exemple, nous n’avons jamais vu, dans aucun dossier (et nous en avons traité des milliers), une banque demander à un client son extrait de casier judiciaire, mais au contraire nous avons souvent vu des banques refuser d’ouvrir un compte parce que le client ou l’entreprise du client avait des critiques négatives sur internet, et même si ces informations provenaient de blogs obscurs (et généralement uniquement destinés à ternir la réputation du client ou de son entreprise, souvent même par des concurrents du client lui-même) ou de médias à potins .

Dès lors, l’image d’une entreprise ou de ses actionnaires sur Internet aura plus d’impact sur la décision de la banque que les faits. C’est pourquoi il est important, si une entreprise ou ses actionnaires ont une mauvaise réputation sur internet, d’y remédier, ce que nous pouvons également vous aider à faire.

Comments are closed